· 

Est-ce que nous avons tous le pouvoir de guérison ?

Il y quelque mois, après une chute, je suis allé aux urgences pour vérifier à la radio s’il n’y avait pas de cassure à mon pied. Après 5 heures passées aux urgences, je me suis dit qu’il n’avait pas la même signification du mot urgence que moi !

Je n’ai croisé en tout, dans les salles d’attente et sur les bancs des couloirs, que 5 patients mal en point (la du coup le mot patient a pris tout son sens). Je n’ai rien envers le personnel qui fait ce qui peut, cela ressemble bien à un problème de sous-effectif, on ne réduit pas les emplois sans conséquence.

J’ai vu au combien des thérapeutes énergétiques auraient leurs places dans les hôpitaux. Je me suis retrouvé avec 4 personnes : l’une d’elle, une dame âgée très agitée semblait avoir très mal à la mâchoire, saignait de la tête et réclamait sans cesse que l’on s’occupe d’elle et qu’on lui donne à manger. A plusieurs reprises, elle a eu droit à la même réponse de la part des infirmières « Oui madame on va venir s’occuper de vous »!

Vraiment, j’ai senti la détresse de cette femme. Au bout d’un long moment d’hésitation, après avoir formulé une demande à l’univers et ressenti qu’il y avait ouverture de sa part, je lui ai transmis à distance un soin énergétique. J’étais juste derrière son siège roulant, je n’avais qu’à ouvrir les mains discrètement, élever mon énergie et me concentrer sur le soin.

Très vite ses gestes désordonnés se ralentirent, elle s’apaisa, délicatement elle frôla sa mâchoire de sa main, comme pour accompagner le soin et répéta ce geste pendant que je sentais le flux d’énergie circuler librement. Cela à durée entre ¼ d’heure et 20 minutes.

Puis une infirmière vint vers elle, lui dit : « vous ne pouvez pas manger, vous avez la mâchoire cassée et on va donc vous opérer, donc il vous faut rester à jeun. »

  • ·        Il existe une énergie qui stimule la guérison, c’est une faculté intrinsèque que chacun peut contacter en élevant sa vibration et permet de s’auto guérir, elle circule partout  en nous et autour de nous, elle est accessible en permanence car c’est elle qui nous a créé.
  • ·        Nous pouvons chercher le plus renommé thérapeute, médecin ou spécialiste, mais le meilleur et incontournable médecin c’est bien nous même!

J’avais aussi près de moi un garçon et son père. L’enfant souffrait beaucoup et tenait son coude dans les mains ( réflexe instinctif et naturel de se soigner avec les mains). Il me demanda ce que j’avais et nous avons entamé un  échange sur nos malheureuses expériences. « Depuis combien de temps vous êtes là ? » « Je lui réponds « depuis un peu plus de 3h30 ». Le père me rétorqua avec ironie, « vous savez, il y a deux urgences ici et celle là, c’est là plus rapide. »  Je lui répondis sur le même ton : « alors ont peu s’estimer heureux d’être là ! »

Ce fut pour moi l’occasion de travailler sur la patience, (c’est la science du petit pas !).  Un bon exercice car il m’arrive, malgré mon calme apparent, de pester de temps en temps.

Cela semble faire du bien sur le coup, mais ce n’est que de l’illusion et n’arrange en rien la situation. Puisque j’avais le temps, Je suis allé tel un explorateur chercher la paix et l’acceptation de cette situation à l’intérieur, dans mon univers cellulaire, et mon mental s’est aussitôt calmé ainsi que la douleur.

Après être passé de couloir en couloir et essayé les bancs et toutes sortes de sièges, comme j’attendais tranquillement pour la  radio, je vis un homme passer devant moi, d’un pas décidé suivi, 20 m plus loin, d’un enfant qui clopinait le plus vite possible pour rejoindre son père, tenant à 2 mains son genoux.

Je me suis fait la remarque, à ce moment-là, que les enfants n’ont vraiment pas perdu le réflexe de mettre leurs mains pour se soigner et apaiser la douleur, contrairement à beaucoup d’adultes qui peu à peu, ont appris à fuir la douleur et  à la chasser comme si elle n’avait pas sa place et préfèrent prendre des cachets pour l’oublier et surtout ne pas  toucher de peur qu’elle se réveille encore plus.

  • ·Nous ne croyons pas assez au pouvoir de guérison et d’apaisement qu’il y a naturellement en chacun.

 

Donc je vis le père ouvrir une porte d’office où se trouvait 3 infirmières qui discutaient entre elles et dire avec autorité «  Bonjour, maintenant vous allez me donner un cachet pour mon fils qui souffre, cela devient trop long  » Une des infirmières s’exécutât immédiatement.

Puis je reçus le résultat de la radio : ce n’était que des ligaments qui s’étaient un peu déchirés et il avait probablement une micro fêlure.

Je fus agréablement surpris par  le commentaire du médecin de garde qui nota sur le registre ce que je lui avais dit, « le patient n’a pas pris de cachet, il a calmé la douleur avec ses mains ». Cela montre qu’il y a une réelle reconnaissance de l’existence des pratiques de soins dit « énergétiques ».

  • Aujourd’hui beaucoup acceptent d’aborder le sujet  des soins énergétiques et de plus en plus de personnes vont voir ou  sont allées voir un thérapeute énergétique.
  • ·        Autant nous avons la possibilité de nous donner à nous-même cette énergie d’amour qui apaise et peut nous amenez à guérir, autant nous pouvons aussi la donner à autrui pour son bienfait. Cela se fait très naturellement puisque cette énergie fait partie de nous.
  • ·        Savoir donner c’est savoir se donner et savoir recevoir : vous décidez par exemple de donner de la joie à autrui, si vous avez su vous-même recevoir et vous donner de la joie, alors vous portez  en vous cette énergie qu’est la joie, et vous allez spontanément la transmettre à autrui.  Et bien toute circulation énergétique à la base possède deux sens qui demandent à être équilibré pour circuler librement. On ne peut pas remplir une coupe pleine, cela déborde et se perd et le nouveau ne peut pas être versé, alors on reste avec l’ancien.

 

Il y a de nombreuses façons de donner, si vous voulez donner par la voie des soins énergétiques et transmettre cette belle énergie, que ce soit pour vous-même, vos enfants, la famille, les animaux, les plantes, il vous est possible de participer au stage Ouverture aux soins énergétiques 1, tout le monde a la faculté de se connecter à de belles énergies, il n’y a pas d’élus, il y a juste à vous demander « Est ce que cela me parle ? Est-ce que cela vibre pour moi ? Est-ce que cela fait sens pour moi ? » Si oui, alors vous pouvez poursuivre.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0