Cette page vous est réservée pour partager et témoigner sur l'unité de soin plasma

Qu'il vous semble banal ou important, chaque partage que vous pouvez  faire est précieux. Non seulement il participe à un équilibre entre donner et recevoir pour vous même et la communauté, mais aussi il nous aide à progresser pour continuer à offrir des produits, des prestations et  des activités de qualité. Merci de tout cœur !

 


Valérie  (Date : 25 avril 2018 à 23:47)

Bonjour à tous,
Je m'appelle Valérie, je suis énergéticienne Reïki, et comptable (que voulez vous, je suis une cartésienne qui a la foi ;-) !! )
Je voudrais vous raconter ma rencontre avec Djomi, le merveilleux "outil" conçu par Luc.
J'ai démarré avec une séance découverte, fin mars. J'étais très oppressée, je me sentais étouffer tout le temps. Je suis asthmatique depuis 20 ans mais cet étouffement n'avait rien à voir avec des crises d'asthme, donc aucune des astuces d'asthmatique chevronnée que je suis, ne fonctionnait, je m'épuisais au fil des jours et commençait à devenir qq peu maussade. C'est dans ce contexte que Luc et Maylis m'ont parlé de Djomi et proposé de faire une séance.
Je ne vous cache pas que je n'ai pas tout compris quant au fonctionnement de Djomi, le Gans, le Plasma, tout ça reste un peu opaque pour moi.
Par contre, j'ai un accès très développé à mon corps, mes sensations. Alors j'ai décidé d'aborder cette expérience sans chercher à comprendre avec ma tête et mes capacités d'analyses, mais simplement avec mon corps, en amplifiant au maximum mon écoute et ouverture à ce qui se passerait.

Luc m'a donc installé sur la table de soin. C'était un peu étrange, un peu comme dans un épisode de Dr Who. Djomi a un p'tit côté kitch et sophistiqué à la fois, avec le bois, la technologie, ses tubes transparents, ses cables qui ne sont branchés à "rien".  Bref, mon côté sceptique tente de se manifester mais là, allongée depuis 30 secondes, à peine avais-je mis le casque anti bruit sur les oreilles que je plonge, happée par mes sensations !

D'abord, la sensation de perdre l'équilibre, je me "vois" debout, basculant en arrière, je ferme les yeux et me sens tombée, mais je laisse faire, je me retrouve comme tout naturellement portée par une main gigantesque, tout en douceur. Beaucoup d'images d'eau, de cascades, de mer agitée, je me sens ballotée par les vagues "dedans", c'est la tempête, mais je me sens toujours portée par cette main, en sécurité.
Puis la mer se calme,  je sens le flux et le reflux des vagues qui s'apaisent petit à petit. Les images changent, je me sens et me vois flottée toujours sur la mer, mais calme, et de nuit. Je fais la planche au milieu de l'océan, les yeux dans les étoiles, le ciel et tous ses astres se reflètent dans l'eau, c'est comme flotter au coeur du cosmos :-) !!
Le flux et le reflux me bercent, sans arrêt, je me sens apaisée, en sécurité, pas parce que je suis à l'abri mais parce que je comprends que c'est le danger lui même qui est illusoire.
Je savoure ce moment de paix et de sérénité en moi, me sentant comme nourrie par le bercement perpétuel de l'eau.
Et là, Luc revient. Je lui raconte mes sensations, je me sens bien, je sens de la joie partout, dans mon coeur, dans mon corps, mes pensées. Je ne comprends toujours pas comment fonctionne Djomi, mais je sais, je sens, que quelque chose se passe. C'est comme ressentir une grosse bouffée d'amour, pour soi, pour la Vie, une reconnexion à l'essentiel, sans rien pouvoir définir de plus. Je n'arrête pas de lui parler de ce bercement, tout en le décrivant de la main, en faisant des 8 à l'horizontal et là Luc sourit et me dit : "Tu sais, ce geste que tu fais, le 8 horizontal, ou symbole de l'infini, ben c'est aussi le symbole du plasma"  !
...Et c'est ainsi que s'achève ma séance découverte avec Djomi.

Epilogue :
J'ai mis qq jours à intégrer cette première rencontre avec Djomi. J'ai beaucoup réfléchi sur l'illusion du danger, fais des liens avec mon travail (partie comptable) qui m'étouffe, ma peur de le quitter, le "danger" de cette décision :  me retrouver sans emploi, la précarité, l'insécurité...
J'ai décidé de faire face, j'ai demandé un entretien avec mon patron, pour simplement lui parler de ma réalité, il n'a pas pris la peine de répondre. 8 jours plus tard, mon étouffement éclate enfin, je me retrouve aux urgences pour détresse respiratoire, qq jours sous aérosols, mais enfin soulagée que ce soit sorti !!!!

J'ai 3 semaines de convalescence, je vois Luc et Maylis la semaine suivante pour programmer 5 séances avec Djomi. Je ne sais toujours pas comment elle fonctionne mais JE SAIS indéniablement que c'est le bon outil pour moi, là, maintenant, et que 5 séances rapprochées, c'est la bonne façon pour moi. C'est ce que je sens, je leur propose, et nous prenons rendez-vous ;-)

A l'heure où je vous écris ces mots, j'ai vécu 3 séances supplémentaires, la quatrième est pour demain. Je reprendrais la plume pour vous les décrire, j'ai pris des notes après chacune pour pouvoir vous les retranscrire le plus fidèlement possible, non pas parce que j'aime parler de moi, mais parce que je veux rendre un peu à ce merveilleux outil qui m'offre tant.
Je souhaite juste vous partager mon expérience, en toute simplicité et avec l'intégrité qui me caractérise, vous décrire les séances et ce qu'elles m'ont apporté, permis de comprendre, voir ou faire, pour moi même.

Alors je vous dis... au prochain épisode !
Valérie

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Viviane C (vendredi, 03 novembre 2017 21:39)

    Bonjour

    Suite à la séance, j'aiun mieux au niveau cardiaque et plus d'énergie.
    Mon mari a acquis lui aussi plus d'énergie.
    Rien d'autre de constaté.

    Cordialement

  • #2

    Valerie (vendredi, 25 mai 2018 10:49)

    Bonjour à tous,

    De nouveau Valérie pour la suite de nos aventures :-)

    15 jours se sont écoulés entre ma séance découverte et la première séance de ma série de 5. J'ai continué de bénéficier de cet accès incroyable à mon corps, à sa réalité à chaque instant T, d'une façon bien plus aiguisée que d'habitude - ce qui n'est pas peu dire en ce qui me concerne ;-) !!

    Même si cela peut paraitre étrange de prime abord, la crise de détresse respiratoire que j'ai vécu m'a grandement soulagée ! Certes, j'étais éreintée - comme après chaque crise sévère, le manque d'oxygène dans le sang créé cette fatigue si particulière, presque lourde - Mais mon Dieu comme je me sentais plus 'légère" en même temps !!
    Et je pouvais bénéficier pleinement de ma convalescence pour reprendre des forces et surtout profiter de l'opportunité pour une plongée au coeur de moi même !

    C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que j'abordais la séance. Je m'y étais préparée en réfléchissant sur le thème que je souhaitais travailler: Je suis d'une nature très empathique, j'ai mis de nombreuses années à l'accepter, me sentant perpétuellement intrusée par mes sensations, et je me suis beaucoup protégée, pour pallier à ce sentiment. J'ai appris depuis que c'est en m'ouvrant au contraire à mon empathie que je pouvais la vivre plus légèrement, qu'au lieu de me sentir percuter par les sensations, elles pouvaient simplement passer en moi, sans que je me les approprie.

    Bref, j'avais déjà pas mal "élaguer" mais je souhaitais aller plus loin avec Djomi, et j'avais choisi de libérer pleinement la zone du coeur de toute protection ou retenue qui n'avait plus lieu d'être. C'est avec cette intention forte et claire que je démarrais la séance...

    Même sensation de départ, de bascule en arrière. Moins dans l'observation de ce qui se passe que la 1ère fois, je peux davantage lâcher prise.
    Je plonge dans mon univers, je me sens me dilater à l'intérieur de moi, et me remplir d'Amour. Je dirige mon attention sur la zone du coeur et formule ma demande. Les images démarrent, je me vois arriver sur une zone de combat, premières lignes de défense d'une majestueuse forteresse, je m'attends à un véritable champs de bataille, des escouades de guerrières redoutables prêtes à tout pour défendre les leurs (oui, je sais, mais que voulez vous, l'un de mes mécanismes de défense était le mode "Reine des Amazones"!). Je m'attends à voir cela, et ce sont bien ces images qui me viennent dans un premier temps.
    Puis un épais brouillard enveloppe tout. D'un coup, il est là, épais, dense. Ça m'inquiète. Je respire profondément et lâche prise, acceptant d'avance de faire face à ce qui se présentera, quoi que ce soit, s'il se lève.
    Le brouillard se dissipe, petit à petit. C'est un paysage bucolique qui s'offre à moi, une prairie verdoyante et fleurie, des vestiges d'une vieille forteresse sur la droite, les murs de défense ont disparu depuis longtemps, ne reste que qq blocs épars pour témoigner de leur existence passée. Il fait chaud, ça sent le foin et les fleurs, les insectes bourdonnent, tout est paisible.
    Et enfin, je les vois.
    Ça et là, des chevaliers, un genoux à terre, la main droite sur leur épée, plantée au sol, tête inclinée, attendent depuis ce qu'il semble être des siècles, que je me rende compte que ça fait bien longtemps que les combats sont finis ici, bien longtemps que la paix règne, tout autant que l'harmonie, bien longtemps qu'il n'y a plus de forteresse à défendre, et que ce sont EUX, mes valeureux chevaliers, qui se sont battus jusqu'au bout, qui ont vaincu et rétabli la paix.
    Ils m'expliquent sans haine ni rancoeur, qu'ils m'attendent depuis longtemps, pour être enfin libérés, et rejoindre le Valhalla (sic).
    Je m'incline devant eux, un par un, les remercie du fond du coeur, je les prie de m'excuser humblement pour le temps mis à les rejoindre, je les embrasse sur le front et ils disparaissent, ne laissant que la prairie et la douceur d'une jolie journée d'été, mes larmes et mon sourire.

    La séance se termine, je me sens presque euphorique tellement je suis toute "remplie" de ce que je viens de ressentir. J'explique à Luc cette magnifique libération et le choc que je viens de prendre : comprendre à quel point je me trompe sur moi même, que je ne suis décidément plus la personne que j'ai été, que c'était légitime de l'être à ce moment là, c'est Ok, mais que ça fait bien longtemps que tout est apaisé, que c'est juste ma croyance que je me protégeais encore, que je me retenais, qui créait la sensation et la "réalité" de la retenue. Incroyable !

  • #3

    Franck (samedi, 07 juillet 2018 20:29)

    J'ai eu la chance de connaître Djomi lors de sa création, un appel s'était créé. Quelques mois plus tard Djomi est prêt et moi aussi, alors me voilà parti pour trois séances...
    Lors de la première séance, des flots d'énergie entrant par mes pieds , mes mains remontant dans le corps , mais aussi une omniprésence de la colonne vertébrale, plein de belles sensations dont les mots ne peuvent expliquer. Il s'en est suivi dans la semaine d'une paix intérieure extérieure formidable.
    Lors de la deuxième séance toujours ces flots d'énergie, puis à un moment je vis le visage de ma mère et il s'en suit une forte douleur au bas du dos mais supportable, quelque chose qui s'est dégagé de moi...
    Lors de la troisième séance j'applique un masque de plasma Keshe sur mon visage, toujours ces flots d'énergie entrant et sortant de mon corps par intermitance, je sens aussi des énergies sur mon front que je pourrai expliquer. Cette fois ci je demande à Djomi de m'aider à remonter ma vie le plus loin possible avant même ma naissance, une fois encore une surprise m'attendait. .. Suite à ce là je reviens en redescendant toute ma vie dans le sens chronologique.
    J'encourage toute personne à effectuer un soin avec Djomi, car nous avons tous quelque chose à soigner physique ou subtile .
    Je remercie infiniment ces hommes et ces femmes qui oeuvrent en ce sens pour le bien et le reéquilibre de l' Humanité voire plus...
    Merci Maylis, Merci Luc et si je peux dire ainsi ... que la force soit avec vous !

Commentaires: 2
  • #2

    Valerie (vendredi, 25 mai 2018 10:50)

    Epilogue :
    L'euphorie, le Bonheur, la sensation de paix et de sérénité sont restés les jours suivants. Ça m'a permis de revisiter ma vie sous ce nouvel angle : Sur quoi d'autre je nourris de fausses croyances sur moi?
    J'ai vu plus clair cette problématique de travail (partie comptable) et compris que non, je n'avais pas de souci avec l'entreprise qui m'emploie, j'adore mon job et nombre de mes collègues. Il n'y a qu'une collaboration qui me pèse, la personne avec qui je suis censée être en lien direct pour juste pouvoir faire mon job, mais qui est vraiment très très loin, dans les actes, des valeurs humaines qu'il prone dans ses discours et qui sont essentielles pour moi. Pas de chance, c'est mon boss, et c'est aussi LE boss de la boîte.
    C'est pourquoi j'ai pris la décision de quitter mon travail, et trouver autre chose qui me correspondra mieux et respectera plus complètement mes valeurs, dès septembre prochain (le temps de prévenir et organiser tout cela, paisiblement :-) !! )

    Voilà pour cette fois. Je vous retrouve bien vite avec plaisir pour le retour sur les séances 3 et 4, qui ont fait un joli travail d'équipe, qui sera plus simple - et plus court ;-) ! - à relater.

    Encore merci Luc, Maylis, et Djomi, pour ce que vous êtes.

    Valérie

  • #1

    Christiane L (vendredi, 03 novembre 2017 21:43)

    Chers amis,
    après le bonheur de vous avoir rencontré pendant ces jours délicieux à Ste Alauzie.
    J’ai pris le temps de vous répondre après mes 2 passages dans la cabine de soins, car le temps permet de percevoir la durabilité des bienfaits.
    De retour chez moi, une grosse fatigue mais je sais que c’est l’information d’une bonne intégration.
    Quelques jours après une puissante forme telle que j’ai pris en main des travaux urgent depuis des mois.
    Un équilibre postural réorganisé; je le travaillais depuis 1 an avec plusieurs méthodes des rééducation. Le passage en cabine m’a fait grimper 2 marches à la fois dans cette réadaptation.
    J’avais besoin de patchs souvent pour soulager mon genou déformé maintenant je n’en éprouve plus tellement le besoin.
    Au point de vue psychique là aussi c’est intéressant car l’impact des soucis relationnels s’est effacé rapidement.
    La joie est bien installée désormais.
    Dès que je me dirige dans la région je passe vous revoir avec joie.
    Merci d’avoir construit cette cabine qui a un avenir très prometteur.
    Avec tout le bonheur de la Vie.
    Christiane.

Commentaires: 1
  • #1

    Pierre Yves (vendredi, 03 novembre 2017 21:48)

    Bonsoir Mailys et Luc
    J'espère que vous allez bien.
    Pour suivre les séances.
    La situation évolue très rapidement.
    Je suis entrain de baisser significativement le dosage insulinique.
    Très rapidement je pense que je n'utiliserai plus cet insuline extérieure...
    Portez vous bien.
    À bientôt
    Bonne nuit